On parle beaucoup aujourd’hui, dans la sphère du design, de nouveaux usages pour de nouveaux modes de vie, des changements certains que l’introduction de l’informatique dans la cellule domestique commence à engendrer telle la confusion entre travail et loisir. On imagine à quoi pourrait ressembler notre futur plus ou moins proche, les objets qui en constitueront l’environnement. Et dans ce flot d’interrogations, l’univers de l’enfance n’est que rarement convoqué. Situation paradoxale tant il est vrai que cet univers là et son iconographie se font aujourd’hui toujours plus présents dans le monde adulte. Il s’est insinué dans les maisons, via de petits objets usuels figuratifs, dont la firme Alessi fut la première à lancer la mode avec la collection “Family follows fiction”, mais aussi via le gadget- généralement japonais (Tamagochi, peluche Furby, chien Aibo…) et plus inattendu via l’informatique avec l’i-Mac aux couleurs bonbons acidulés. Il semblerait qu’à force d’en appeler à l’enfance pour proposer des objets quasi traditionnels aux plus grands, les designers aient, pour la plupart, oublier son principal et bien réel protagoniste, l’enfant lui-même. C’est précisément aux enfants que les designers Fillère & Dingjian ont voulu s’adresser en se confrontant au domaine du mobilier...

Communiqué de presse

Photos de l'exposition



Galerie kreo Paris | 31, rue Dauphine 75006 Paris France | tel +33 (0)1 53 10 23 00
Galerie kreo London | 14A Hay Hill, W1J 8NZ London UK | tel +44 (0) 207 499 4611
Mentions légales