S’il est vrai que j’aime souvent procéder par séries, je suis aussi attentif à ne pas tomber dans un système, dans une formule, dans la répétition, sans doute pour me garder de l’ennui et épargner l’ennui de ceux qui suivent avec intérêt l’évolution de mon travail. Ainsi, pour cette nouvelle exposition, j’ai délibérément cherché à dessiner un ensemble de 8 pièces toutes différentes les unes des autres. En fait, plus qu’un ensemble d’objets, j’ai le sentiment d’avoir d’avantage dessiné un ensemble de choses. Si je ne cherche pas précisément à situer la distinction entre ce qui définit un objet et ce qui définit une chose, cela me convient de penser que les objets répondent à des fonctions, alors que les choses proposent des usages, que les fonctions sont à utiliser, alors que les usages sont à imaginer, que les objets ont une définition précise, tandis que la définition des choses, elle, reste toujours plus ou moins vague, floue, et toujours dépendante de l’appréciation de celui ou celle qui s’y confronte. On peut considérer les choses que j’ai dessinées pour cette exposition comme des matérialisations de pensées, des objets de méditation, comme des suggestions, des objets disponibles à l’interprétation...

Communiqué de presse

Photos de l'exposition



Pièces disponibles
P Monolith
Galerie kreo Paris | 31, rue Dauphine 75006 Paris France | tel +33 (0)1 53 10 23 00
Galerie kreo London | 14A Hay Hill, W1J 8NZ London UK | tel +44 (0) 207 499 4611
Mentions légales