Du 14 Janvier au 06 Mai 2015
Vernissage: 14 Janvier 2015

Si les années 1960 doivent l’un des plus beaux films du cinéma mondial au génie de Federico Fellini, à la plastique d’Anita Ekberg, au charme de Marcello Mastroianni et à la splendeur de Rome, c’est grâce à l’oeil d’Otello Martelli, chef-opérateur de La Dolce Vita – ce rêve éveillé où dialoguent ombres, lumières et chiaroscuro. Le chef-opérateur, responsable de la caméra, des éclairages, voire des cadrages : un artisan de la lumière dans ses implications techniques et esthétiques. Collaborant avec Robert Altman, Steven Spielberg et Brian de Palma, Vilmos Zsigmond expliquait récemment : « Au début, il y a la lumière, puis le cadre, puis les acteurs, puis l’histoire… » (Cahiers du cinéma, n°702, été 2014). Une pensée que les designers réunis dans cette exposition-événement ont placé au coeur de leur réflexion sur l’objet, l’usage et l’habitat.

L’année de La Dolce Vita (1960), ces designers sont en pleine possession de leurs moyens, auteurs de certains des luminaires les plus aboutis de l’histoire du design...

Communiqué de presse




Photos de l'expositions: